Batna.forumactif
L'inscription a ce forum est libre et gratuite; elle est nécessaire pour pouvoir envoyer des messages, télécharger, s'informer, voter dans les sondages entre autre de mieux lire le forum en général; puisque la majorité des rubriques sont Exclusives aux membres du forum Batna ForumActif.

Pour s'inscrire :







Derniers sujets
» question
Sam 8 Fév - 12:18 par bel.esprit

» En Chine, les piqûres d'abeille en guise de thérapie de choc
Mar 13 Aoû - 13:36 par lieto

» La science tente d'expliquer les sensations d'une mort clinique
Mar 13 Aoû - 13:33 par lieto

» L'homme, une sage-femme comme les autres
Mar 13 Aoû - 13:27 par lieto

» Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés
Mar 13 Aoû - 13:19 par lieto

» Comment un interne européen peut-il effectuer une année d'internat en France
Mar 13 Aoû - 13:03 par lieto

» Diane 35: verdict de l'Agence européenne du médicament en mai
Sam 9 Fév - 17:36 par lieto

» On survit mieux au cancer en France
Sam 9 Fév - 17:34 par lieto

» La France veut limiter la prescription des pilules de 3e génération
Dim 13 Jan - 12:14 par lieto

» Plus d'un million d'Américaines traitées inutilement d'un cancer du sein
Ven 23 Nov - 14:36 par lieto

» Les hépatites virales mal combattues malgré un million de victimes par an
Ven 23 Nov - 14:28 par lieto

» E-book
Mer 24 Oct - 23:11 par bel.esprit

» E-book
Mer 24 Oct - 12:43 par zak

» E-book
Mer 24 Oct - 12:41 par zak

» E-book
Mar 28 Aoû - 13:09 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 22:49 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 21:56 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 20:26 par bel.esprit

» ORAN
Sam 18 Aoû - 18:03 par lieto

» A Montpellier, des entomologistes en première ligne face au moustique tigre
Lun 13 Aoû - 15:20 par lieto

» Les Etats-Unis homologuent le Lucentis contre l'oedème maculaire diabétique
Lun 13 Aoû - 15:13 par lieto

» Colorants et hyperactivité des enfants
Dim 12 Aoû - 11:44 par lieto

» Manger sain .... ADDITIFS ALIMENTAIRES
Mer 25 Juil - 11:59 par bel.esprit

» [résolu]Quenstion!
Mar 19 Juin - 15:56 par bel.esprit

» Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie
Jeu 14 Juin - 21:01 par zak

» Neurochirurgie : L’Algérie, une référence au Maghreb et en Afrique
Jeu 14 Juin - 20:54 par zak

» Un peu de zinc aiderait les nouveau-nés à guérir d'infections bactériennes
Jeu 14 Juin - 20:39 par zak

» Les relations troubles de la cigarette avec les maladies de l'intestin
Dim 3 Juin - 12:56 par lieto

» L'héroïne médicinale offre un traitement de seconde ligne
Lun 23 Avr - 11:00 par lieto

» Tuberculose: l'espoir d'un vaccin plus efficace chez l'adulte
Lun 23 Avr - 10:56 par lieto

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Mar 27 Mar - 15:34 par lieto

» Les Franciliens sont les Français qui marchent le plus
Mar 27 Mar - 15:31 par lieto

» eBay interdit les ventes de sorbitol après la mort d'une Italienne
Mar 27 Mar - 15:28 par lieto

» Etats-Unis: cholestérol réduit de 66% avec une injection mensuelle d'un nouvel agent
Mar 27 Mar - 15:26 par lieto

» Cancer du sein: une nouvelle radiothérapie prometteuse appliquée à Marseille
Dim 11 Mar - 14:30 par lieto

» Une start-up française innove avec une nouvelle classe d'anti-douleurs
Jeu 8 Mar - 12:14 par lieto

» Sida: des protéines produites par le corps capables de contrôler le VIH
Jeu 8 Mar - 12:11 par lieto

» Un traitement courant contre la démence freine l'aggravation d'Alzheimer
Jeu 8 Mar - 12:08 par lieto

» Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes
Jeu 8 Mar - 12:05 par lieto

» Les condamnés à mort, principale source des organes transplantés en Chine
Jeu 8 Mar - 11:50 par lieto

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes

Message par lieto le Jeu 8 Mar - 12:05

Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes




PARIS (AFP) - 07.03.2012
Les nouvelles techniques d'imagerie médicale promettent une meilleure compréhension du fonctionnement du cerveau, mais doivent être encadrées pour préserver l'intimité des personnes, selon l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (Opecst).

"Comment maîtriser la tentation de détourner ces avancées de leur vocation scientifique et médicale?", s'est interrogé l'Opecst dans un rapport sur "l'impact et les enjeux des nouvelles technologies d'exploration et de thérapie du cerveau" publié mercredi.

La neuroimagerie (IRM fonctionnelle, tomographie par émission de positons ou TEP...) permet ainsi de distinguer les groupes de neurones et les processus neurologiques impliqués dans le langage, la mémoire, l'apprentissage, les émotions...

Les techniques ne cessent de progresser -un nouvel appareil, attendu prochainement en France, combine les avantages de l'IRM et de la TEP-, ouvrant de nouvelles perspectives pour le traitement des maladies du cerveau.

"Le problème de santé publique qui se trouve posé concerne toutes les pathologies neuropsychatriques", a souligné devant la presse le député PS Alain Claeys, co-auteur du rapport avec Jean-Sébastien Vialatte (UMP).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime à 400 millions le nombre de personnes atteintes de troubles mentaux ou neurologiques (schizophrénie, dépression, épilepsie, Alzheimer, etc...).

Mais les progrès de la neuroimagerie dépassent le cadre scientifique et médical, comme a pu le constater l'Opecst lors de l'audition d'experts.

Le sujet des neurosciences et de l'imagerie cérébrale a été "effleuré" lors de la révision des lois de bioéthique, a relevé M. Claeys, mais selon lui, "d'autres précisions doivent être apportées".

Risque de dérives

L'Opecst s'est en particulier intéressé à la neuroéconomie et neuromarketing, deux spécialités en développement, et à l'expertise judiciaire.

Il recommande d'interdire l'utilisation de l'IRM pour valider des campagnes publicitaires et de "préciser, voire supprimer" la possibilité de l'utiliser en justice.

Les députés ont expliqué avoir été interpellés par le cas d'une femme en Inde, condamnée à perpétuité pour empoisonnement, sur la foi d'images de son cerveau montrant qu'il traitait le mot cyanure de manière familière.

Aux Etats-Unis, ils ont recensé plus de 600 cas d'utilisation de l'imagerie cérébrale en justice, essentiellement pour montrer une altération des facultés mentales de l'accusé.

L'utilisation de l'imagerie médicale en justice "lui confère une force probante et renforce le risque de dérives", dans le milieu professionnel ou de l'assurance, a mis en garde M. Claeys.

Dans le domaine médical, l'Opecst recommande de veiller à la protection des données, lors de leur stockage ou de leur transfert.

L'Opecst préconise par ailleurs d'informer le public sur les limites de l'imagerie. "On laisse parfois entendre aujourd'hui qu'on est à l'aube de décrypter le cerveau, alors qu'on en est encore loin", a souligné M. Vialatte.

Pour les députés, les neurosciences ont en commun avec le décryptage du génome, ou encore les cellules souches, "de faire naître des espoirs peut-être disproportionnés".

"Il y a aujourd'hui urgence à informer", a souligné M. Claeys, en faveur d'un enseignement de bioéthique au lycée.

L'Opecst recommande enfin de donner "rapidement" à l'Agence de la biomédecine les moyens d'assurer les nouvelles missions de veille et de contrôle en matière de neurosciences qui lui ont été confiées par la loi de bioéthique de juillet 2011.

© 2012 AFP
avatar
lieto
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2922
Age : 32
Localisation : BATNA
Niveau éducatif : Médecin Algèrien
Humeur/loisirs : Bien
Date d'inscription : 11/11/2007

http://batna.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum