Batna.forumactif
L'inscription a ce forum est libre et gratuite; elle est nécessaire pour pouvoir envoyer des messages, télécharger, s'informer, voter dans les sondages entre autre de mieux lire le forum en général; puisque la majorité des rubriques sont Exclusives aux membres du forum Batna ForumActif.

Pour s'inscrire :







Derniers sujets
» question
Sam 8 Fév - 12:18 par bel.esprit

» En Chine, les piqûres d'abeille en guise de thérapie de choc
Mar 13 Aoû - 13:36 par lieto

» La science tente d'expliquer les sensations d'une mort clinique
Mar 13 Aoû - 13:33 par lieto

» L'homme, une sage-femme comme les autres
Mar 13 Aoû - 13:27 par lieto

» Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés
Mar 13 Aoû - 13:19 par lieto

» Comment un interne européen peut-il effectuer une année d'internat en France
Mar 13 Aoû - 13:03 par lieto

» Diane 35: verdict de l'Agence européenne du médicament en mai
Sam 9 Fév - 17:36 par lieto

» On survit mieux au cancer en France
Sam 9 Fév - 17:34 par lieto

» La France veut limiter la prescription des pilules de 3e génération
Dim 13 Jan - 12:14 par lieto

» Plus d'un million d'Américaines traitées inutilement d'un cancer du sein
Ven 23 Nov - 14:36 par lieto

» Les hépatites virales mal combattues malgré un million de victimes par an
Ven 23 Nov - 14:28 par lieto

» E-book
Mer 24 Oct - 23:11 par bel.esprit

» E-book
Mer 24 Oct - 12:43 par zak

» E-book
Mer 24 Oct - 12:41 par zak

» E-book
Mar 28 Aoû - 13:09 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 22:49 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 21:56 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 20:26 par bel.esprit

» ORAN
Sam 18 Aoû - 18:03 par lieto

» A Montpellier, des entomologistes en première ligne face au moustique tigre
Lun 13 Aoû - 15:20 par lieto

» Les Etats-Unis homologuent le Lucentis contre l'oedème maculaire diabétique
Lun 13 Aoû - 15:13 par lieto

» Colorants et hyperactivité des enfants
Dim 12 Aoû - 11:44 par lieto

» Manger sain .... ADDITIFS ALIMENTAIRES
Mer 25 Juil - 11:59 par bel.esprit

» [résolu]Quenstion!
Mar 19 Juin - 15:56 par bel.esprit

» Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie
Jeu 14 Juin - 21:01 par zak

» Neurochirurgie : L’Algérie, une référence au Maghreb et en Afrique
Jeu 14 Juin - 20:54 par zak

» Un peu de zinc aiderait les nouveau-nés à guérir d'infections bactériennes
Jeu 14 Juin - 20:39 par zak

» Les relations troubles de la cigarette avec les maladies de l'intestin
Dim 3 Juin - 12:56 par lieto

» L'héroïne médicinale offre un traitement de seconde ligne
Lun 23 Avr - 11:00 par lieto

» Tuberculose: l'espoir d'un vaccin plus efficace chez l'adulte
Lun 23 Avr - 10:56 par lieto

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Mar 27 Mar - 15:34 par lieto

» Les Franciliens sont les Français qui marchent le plus
Mar 27 Mar - 15:31 par lieto

» eBay interdit les ventes de sorbitol après la mort d'une Italienne
Mar 27 Mar - 15:28 par lieto

» Etats-Unis: cholestérol réduit de 66% avec une injection mensuelle d'un nouvel agent
Mar 27 Mar - 15:26 par lieto

» Cancer du sein: une nouvelle radiothérapie prometteuse appliquée à Marseille
Dim 11 Mar - 14:30 par lieto

» Une start-up française innove avec une nouvelle classe d'anti-douleurs
Jeu 8 Mar - 12:14 par lieto

» Sida: des protéines produites par le corps capables de contrôler le VIH
Jeu 8 Mar - 12:11 par lieto

» Un traitement courant contre la démence freine l'aggravation d'Alzheimer
Jeu 8 Mar - 12:08 par lieto

» Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes
Jeu 8 Mar - 12:05 par lieto

» Les condamnés à mort, principale source des organes transplantés en Chine
Jeu 8 Mar - 11:50 par lieto

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Fukushima: plus d'information pour limiter les séquelles psychologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fukushima: plus d'information pour limiter les séquelles psychologiques

Message par lieto le Ven 18 Mar - 12:14

Fukushima: plus d'information pour limiter les séquelles psychologiques



MOSCOU (AFP) - 17.03.2011

Pour les psychiatres russes et ukrainiens qui ont soigné des victimes de la catastrophe de Tchernobyl en 1986, il est essentiel que les autorités japonaises donnent un maximum d'informations à la population pour limiter les troubles psychologiques après Fukushima.

"Une information insuffisante (sur les risques après un accident nucléaire) peut générer une tension telle qu'elle va détruire la santé de personnes soumises à des conditions extrêmes. Les autorités ne doivent pas cacher d'informations", a affirmé à l'AFP M. Valeri Krasnov, directeur d'un institut psychiatrique à Moscou.

Pour M. Krasnov, auteur d'un ouvrage intitulé "Problèmes psychiques et psychosomatiques chez les +liquidateurs+ de la catastrophe de Tchernobyl", l'idée que les autorités cachent une partie de la vérité "crée un sentiment de vulnérabilité dans la population qui se traduit par divers problèmes psychosomatiques".

"Après la catastrophe de Tchernobyl, les +liquidateurs+ et leurs familles ne disposaient d'aucune information fiable. Le sentiment dominant était la peur. Ils ne savaient pas à quoi ils devaient s'attendre, eux et leurs proches", se souvient de son côté Tetiana Sochko, responsable d'un Centre psychologique chargé du suivi des victimes de Tchernobyl, dans la ville de Borodianka, près de Kiev, en Ukraine.

C'est pourquoi M. Krasnov s'inquiète: "Le Japon fait aujourd'hui de la rétention d'information comme nous l'avons fait après Tchernobyl. C'est la situation de 1986 qui se répète, même si ce n'est pas de la même ampleur", estime-t-il.

"Des +liquidateurs+ souffrent encore aujourd'hui de problèmes psychiques. Ce genre de séquelles se fait sentir pendant des dizaines d'années. Il s'agit de problèmes de dépression, de troubles affectifs, d'anxiété", poursuit M. Krasnov.

"Les autorités doivent faire en sorte que les gens puissent se prendre en main eux-mêmes et aider les autres. Se trouver dans une situation d'attente passive est la pire des choses", selon ce psychologue.

Dans le Centre de Borodianka, Mme Sochko a observé que parmi ceux qui sont venus chercher un soutien psychologique, beaucoup souffraient d'un "syndrome de victime": estimant avoir sacrifié leur santé dans la zone de Tchernobyl, ils considéraient avoir reçu bien peu en échange de la part des autorités.

De nombreux liquidateurs de Tchernobyl n'ont pas pu supporté cette pression psychologique.

"Combien il y a eu de suicides parmi les +liquidateurs+ ! Ils avaient une sorte de phobie. Puisqu'ils avaient été irradiés, ils n'avaient plus qu'à se pendre. Ils étaient abandonnés par leurs épouses... Ils étaient convaincus qu'avoir été soumis à des radiations, c'était la mort...", se souvient Vladimir Bondarenko, lui-même ancien "liquidateur" de Tchernobyl.

"Un soutien psychologique est indispensable. Je me suis occupé des +liquidateurs+ pendant 15 ans. Leur problème principal était l'impuissance. De nombreuses familles ne pouvaient avoir d'enfant. J'ai guéri 80%, d'entre eux, qui ont eu des enfants. Ces 80% étaient paralysés par la peur", affirme le psychologue Gueorgui Sytine, un ami de M. Bondarenko.

M. Bondarenko suit attentivement la situation à Fukushima et ne peut s'empêcher de comparer avec ce qu'il a connu à Tchernobyl: "Au Japon, on dit: il n'est pas possible d'utiliser les hélicoptères (pour verser de l'eau sur le réacteur), les radiations sont trop fortes. Nous, on utilisait les avions et les hélicoptères, on travaillait directement sur les réacteurs..."

© 2011 AFP
avatar
lieto
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2922
Age : 32
Localisation : BATNA
Niveau éducatif : Médecin Algèrien
Humeur/loisirs : Bien
Date d'inscription : 11/11/2007

http://batna.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum