Batna.forumactif
L'inscription a ce forum est libre et gratuite; elle est nécessaire pour pouvoir envoyer des messages, télécharger, s'informer, voter dans les sondages entre autre de mieux lire le forum en général; puisque la majorité des rubriques sont Exclusives aux membres du forum Batna ForumActif.

Pour s'inscrire :







Derniers sujets
» question
Sam 8 Fév - 12:18 par bel.esprit

» En Chine, les piqûres d'abeille en guise de thérapie de choc
Mar 13 Aoû - 13:36 par lieto

» La science tente d'expliquer les sensations d'une mort clinique
Mar 13 Aoû - 13:33 par lieto

» L'homme, une sage-femme comme les autres
Mar 13 Aoû - 13:27 par lieto

» Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés
Mar 13 Aoû - 13:19 par lieto

» Comment un interne européen peut-il effectuer une année d'internat en France
Mar 13 Aoû - 13:03 par lieto

» Diane 35: verdict de l'Agence européenne du médicament en mai
Sam 9 Fév - 17:36 par lieto

» On survit mieux au cancer en France
Sam 9 Fév - 17:34 par lieto

» La France veut limiter la prescription des pilules de 3e génération
Dim 13 Jan - 12:14 par lieto

» Plus d'un million d'Américaines traitées inutilement d'un cancer du sein
Ven 23 Nov - 14:36 par lieto

» Les hépatites virales mal combattues malgré un million de victimes par an
Ven 23 Nov - 14:28 par lieto

» E-book
Mer 24 Oct - 23:11 par bel.esprit

» E-book
Mer 24 Oct - 12:43 par zak

» E-book
Mer 24 Oct - 12:41 par zak

» E-book
Mar 28 Aoû - 13:09 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 22:49 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 21:56 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 20:26 par bel.esprit

» ORAN
Sam 18 Aoû - 18:03 par lieto

» A Montpellier, des entomologistes en première ligne face au moustique tigre
Lun 13 Aoû - 15:20 par lieto

» Les Etats-Unis homologuent le Lucentis contre l'oedème maculaire diabétique
Lun 13 Aoû - 15:13 par lieto

» Colorants et hyperactivité des enfants
Dim 12 Aoû - 11:44 par lieto

» Manger sain .... ADDITIFS ALIMENTAIRES
Mer 25 Juil - 11:59 par bel.esprit

» [résolu]Quenstion!
Mar 19 Juin - 15:56 par bel.esprit

» Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie
Jeu 14 Juin - 21:01 par zak

» Neurochirurgie : L’Algérie, une référence au Maghreb et en Afrique
Jeu 14 Juin - 20:54 par zak

» Un peu de zinc aiderait les nouveau-nés à guérir d'infections bactériennes
Jeu 14 Juin - 20:39 par zak

» Les relations troubles de la cigarette avec les maladies de l'intestin
Dim 3 Juin - 12:56 par lieto

» L'héroïne médicinale offre un traitement de seconde ligne
Lun 23 Avr - 11:00 par lieto

» Tuberculose: l'espoir d'un vaccin plus efficace chez l'adulte
Lun 23 Avr - 10:56 par lieto

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Mar 27 Mar - 15:34 par lieto

» Les Franciliens sont les Français qui marchent le plus
Mar 27 Mar - 15:31 par lieto

» eBay interdit les ventes de sorbitol après la mort d'une Italienne
Mar 27 Mar - 15:28 par lieto

» Etats-Unis: cholestérol réduit de 66% avec une injection mensuelle d'un nouvel agent
Mar 27 Mar - 15:26 par lieto

» Cancer du sein: une nouvelle radiothérapie prometteuse appliquée à Marseille
Dim 11 Mar - 14:30 par lieto

» Une start-up française innove avec une nouvelle classe d'anti-douleurs
Jeu 8 Mar - 12:14 par lieto

» Sida: des protéines produites par le corps capables de contrôler le VIH
Jeu 8 Mar - 12:11 par lieto

» Un traitement courant contre la démence freine l'aggravation d'Alzheimer
Jeu 8 Mar - 12:08 par lieto

» Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes
Jeu 8 Mar - 12:05 par lieto

» Les condamnés à mort, principale source des organes transplantés en Chine
Jeu 8 Mar - 11:50 par lieto

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Un exemple de courage !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un exemple de courage !!

Message par khadidja le Sam 14 Nov - 11:49



Florence

F. F, 42 ans, ingénieure informaticienne, chef de projet au Conseil Général des Yvelines

Les premiers signes de la maladie

J’avais 7 ans. Je tombais souvent. Jean-Christophe, mon frère, âgé de 4 ou 5 ans seulement, était toujours là pour appeler de l’aide lorsque je chutais.
Fatiguée, mes résultats scolaires étaient médiocres, et j’ai commencé à prendre du retard. Personne ne comprenait ce qui ce passait. J’étais la dernière en tout, dans mes études, lors des marches à pied, dès qu’il fallait produire un effort. Mes parents, mes maîtres me grondaient et je me sentais très dévalorisée.
Je me souviens de vacances à la montagne.
Nous avions fait de la luge. Mes compagnons de jeux faisaient trois ou quatre montées. J’étais capable de n’en faire qu’une seule.
Maman a fini par comprendre qu’il se passait quelque chose d’anormal. Elle a consulté le médecin de famille qui m’a envoyée chez un spécialiste. Celui-ci a prononcé le mot « myopathie » en annonçant aussi qu’il n’existait aucun traitement, aucune possibilité de guérison. « On verra bien », ont dit mes parents.


Le ressenti de la jeune malade

Lorsque j’ai su que tous mes problèmes venaient de cette maladie, j’ai été libérée. Je savais que je n’étais pas une paresseuse. Je n’avais plus honte d’être toujours la dernière en tout, de ne pas réussir ce que les autres faisaient.
Mais c’en était fini pour moi de la danse, de la natation. Au fil des mois, je n’ai plus réussi courir, me précipiter dans les bras de mes parents. Tout mouvement est devenu difficile, puis impossible.


Le premier fauteuil

Mon premier fauteuil roulant, c’était au collège, à 12 ans, en classe de sixième.
Les professeurs me portaient souvent pour m’asseoir.
Puis il y a eu le port du corset. Coquette, je ne voulais pas qu’il se voie, ou qu’on le devine.
Mais ce n’était pas possible. Il a fallu aussi que je porte des atèles aux jambes. Mes parents avaient fait confectionner des demi coques en plâtre, tenues par des sangles faciles à défaire.
C’était le seul moyen pour que je puisse encore marcher car mes muscles ne me tenaient plus.

La famille, les autres

Lorsque nous avons su que ma sœur et mon frère étaient atteints du même mal que moi, j’ai beaucoup prié pour qu’ils ne connaissent pas ce que j’avais vécu.
Puis la maladie a également progressé pour eux.
Elle nous a soudés.
Mes parents ont eu cette idée géniale de nous mettre en confiance et de nous pousser vers les études. J’ai totalement plongé dans le travail.
Après un bac économique qui ne me donnait guère de perspectives, je me suis orientée vers une filière scientifique et les mathématiques.
Cette mise à niveau m’a ouvert l’Université d’Orsay où j’ai décroché une maîtrise en informatique.

Nous avions compris qu’il ne fallait pas attendre qu’on vienne vers nous. C’était à nous d’aller vers les autres.

Le travail, les collègues

Travailler, c’est ne pas être dépendant des autres, ou vivre d’allocations.
Je suis chef de projet au Conseil général des Yvelines après avoir gravi les échelons : programmeur, analyste, … Je suis fière d’avoir franchi toutes les barrières dressées devant moi.
Il y a toujours de bonnes âmes pour dire que je n’arriverai jamais à réaliser telle ou telle mission, ou pour me donner perdante à tous les coups.
D’aucuns disent aussi que je travaille « pour m’occuper ». Comme si une personne handicapée ou malade devait rester chez elle au chômage.
Cela m’énerve terriblement qu’on puisse penser et dire cela. Non, je travaille comme tout le monde, pour gagner ma vie, m’épanouir.
Je vois bien, dans les réunions d’équipe : certains de mes collègues continuent de me considérer par rapport à ma maladie. Ils veulent toujours me protéger, prendre une part de ce que je fais, supposant que je ne vais pas y arriver. Non, je suis Florence Fruton, informaticienne, chef de projet, prête à affronter professionnellement toutes les situations.

Le télétravail est pour moi un "outil" majeur.
Je peux travailler depuis chez moi, me rendant seulement au Conseil Général pour les réunions.
Mais il reste que mes collègues me délèguent peu leurs tâches. Je dois toujours en faire plus que les autres pour donner sans cesse les preuves de mes capacités.


Ma vie de femme et notre couple


Je suis mariée avec Bruno depuis l’âge de 26 ans.
Mon mari a dû, bien entendu, adapter sa propre vie à la mienne.

Lorsqu’il y a dix ans nous avons fait construire notre maison, en pleine campagne, aux limites des Yvelines et de l’Eure, nous avons voulu avoir des enfants.
Il a fallu se rendre à l’évidence : une grossesse et un accouchement pouvaient mettre ma propre vie en danger. Nous avons donc renoncé.
Nous avons aussi pensé à l’adoption. Mais par deux fois, notre demande s'est heurtée au refus de l’administration à cause de mon handicap.
Nous avons toutefois créé une petite entreprise d’assistance informatique qui marche bien.
Elle laissera une trace derrière nous.

Mon mari et moi profitons à fond de tous les instants de la vie. Nous partageons tout ensemble.
Pour Bruno, c’est avec moi ou sinon rien du tout !

Grâce à la loi 2005 sur le handicap, l’arrivée d’une assistante à domicile facilite aussi notre vie.
Ma maladie exige tellement de contraintes : me porter lorsque je veux changer de siège, faire ma toilette, m’habiller, prodiguer mes soins, faire les courses.
Cela a libéré Bruno de toutes ces tâches et rendu notre vie de couple bien plus harmonieuse.

L’idée de retrouver du mouvement

Je n’imagine pas encore que je puisse retrouver un jour de la mobilité.
C’est hors de mes limites, au-delà de mes rêves.
Depuis que je souffre de cette maladie, j’entends tellement dire : « Dans dix ans, beaucoup de progrès auront été faits ». Les années passent, et je suis toujours dans mon fauteuil, avec une maladie qui progresse.
Que serai-je capable de faire lorsque j’aurai reçu le traitement ? Mon corps a tellement changé, s’est déformé. Pourrai-je marcher ?
Pour moi, c’est tellement lointain. Je ne me vois pas encore dans cette vie là.
Mon rêve, c’est pouvoir prendre mon mari dans mes bras, embrasser mon frère et ma sœur, mes parents. Ou encore dessiner.
Lorsque j’étais enfant, j’adorais dessiner. Je m’y remettrai !



Que pensez vous de ce cas ?
si c'était chez nous, une malade pareille peut elle combattre pour vivre autant ?
pour plus d'information sur cette pathologie
Myopathies des ceintures

_________________
Le médecin est un étudiant éternel......
avatar
khadidja
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 31
Localisation : .
Niveau éducatif : .
Humeur/loisirs : .
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un exemple de courage !!

Message par amina le Sam 14 Nov - 14:44

je pense qu'ici les malades pareils vont dire de toute facon on va mourir et ils acceptent ça en plus ya le manque de moyens.
avatar
amina
4 étoiles
4 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 29
Localisation : batna
Niveau éducatif : etudiante en medecine
Humeur/loisirs : joviale
Date d'inscription : 25/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un exemple de courage !!

Message par khadidja le Dim 15 Nov - 12:59

Voila c 'est le manque de moyens, si non la volonté on en manque pas comme des Algériens

_________________
Le médecin est un étudiant éternel......
avatar
khadidja
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 31
Localisation : .
Niveau éducatif : .
Humeur/loisirs : .
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un exemple de courage !!

Message par papillon le Mar 17 Nov - 0:01

La vue de la société est terrible, une telle personne en Algérie meurt bgalbha kbal ajalha. mais biensur c'est on aura des moyens, l'algérien progresse bcp; et on a plein d'exemple sur ce courage.
avatar
papillon
4 étoiles
4 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 339
Age : 29
Localisation : batna
Niveau éducatif : étudiante en medecine
Humeur/loisirs : lecture, sport
Date d'inscription : 23/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un exemple de courage !!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum