Batna.forumactif
L'inscription a ce forum est libre et gratuite; elle est nécessaire pour pouvoir envoyer des messages, télécharger, s'informer, voter dans les sondages entre autre de mieux lire le forum en général; puisque la majorité des rubriques sont Exclusives aux membres du forum Batna ForumActif.

Pour s'inscrire :







Derniers sujets
» question
Sam 8 Fév - 12:18 par bel.esprit

» En Chine, les piqûres d'abeille en guise de thérapie de choc
Mar 13 Aoû - 13:36 par lieto

» La science tente d'expliquer les sensations d'une mort clinique
Mar 13 Aoû - 13:33 par lieto

» L'homme, une sage-femme comme les autres
Mar 13 Aoû - 13:27 par lieto

» Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés
Mar 13 Aoû - 13:19 par lieto

» Comment un interne européen peut-il effectuer une année d'internat en France
Mar 13 Aoû - 13:03 par lieto

» Diane 35: verdict de l'Agence européenne du médicament en mai
Sam 9 Fév - 17:36 par lieto

» On survit mieux au cancer en France
Sam 9 Fév - 17:34 par lieto

» La France veut limiter la prescription des pilules de 3e génération
Dim 13 Jan - 12:14 par lieto

» Plus d'un million d'Américaines traitées inutilement d'un cancer du sein
Ven 23 Nov - 14:36 par lieto

» Les hépatites virales mal combattues malgré un million de victimes par an
Ven 23 Nov - 14:28 par lieto

» E-book
Mer 24 Oct - 23:11 par bel.esprit

» E-book
Mer 24 Oct - 12:43 par zak

» E-book
Mer 24 Oct - 12:41 par zak

» E-book
Mar 28 Aoû - 13:09 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 22:49 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 21:56 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 20:26 par bel.esprit

» ORAN
Sam 18 Aoû - 18:03 par lieto

» A Montpellier, des entomologistes en première ligne face au moustique tigre
Lun 13 Aoû - 15:20 par lieto

» Les Etats-Unis homologuent le Lucentis contre l'oedème maculaire diabétique
Lun 13 Aoû - 15:13 par lieto

» Colorants et hyperactivité des enfants
Dim 12 Aoû - 11:44 par lieto

» Manger sain .... ADDITIFS ALIMENTAIRES
Mer 25 Juil - 11:59 par bel.esprit

» [résolu]Quenstion!
Mar 19 Juin - 15:56 par bel.esprit

» Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie
Jeu 14 Juin - 21:01 par zak

» Neurochirurgie : L’Algérie, une référence au Maghreb et en Afrique
Jeu 14 Juin - 20:54 par zak

» Un peu de zinc aiderait les nouveau-nés à guérir d'infections bactériennes
Jeu 14 Juin - 20:39 par zak

» Les relations troubles de la cigarette avec les maladies de l'intestin
Dim 3 Juin - 12:56 par lieto

» L'héroïne médicinale offre un traitement de seconde ligne
Lun 23 Avr - 11:00 par lieto

» Tuberculose: l'espoir d'un vaccin plus efficace chez l'adulte
Lun 23 Avr - 10:56 par lieto

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Mar 27 Mar - 15:34 par lieto

» Les Franciliens sont les Français qui marchent le plus
Mar 27 Mar - 15:31 par lieto

» eBay interdit les ventes de sorbitol après la mort d'une Italienne
Mar 27 Mar - 15:28 par lieto

» Etats-Unis: cholestérol réduit de 66% avec une injection mensuelle d'un nouvel agent
Mar 27 Mar - 15:26 par lieto

» Cancer du sein: une nouvelle radiothérapie prometteuse appliquée à Marseille
Dim 11 Mar - 14:30 par lieto

» Une start-up française innove avec une nouvelle classe d'anti-douleurs
Jeu 8 Mar - 12:14 par lieto

» Sida: des protéines produites par le corps capables de contrôler le VIH
Jeu 8 Mar - 12:11 par lieto

» Un traitement courant contre la démence freine l'aggravation d'Alzheimer
Jeu 8 Mar - 12:08 par lieto

» Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes
Jeu 8 Mar - 12:05 par lieto

» Les condamnés à mort, principale source des organes transplantés en Chine
Jeu 8 Mar - 11:50 par lieto

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


L’acupuncture séduit de plus en plus d’adeptes en Algérie.Une forte demande face au manque de places.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’acupuncture séduit de plus en plus d’adeptes en Algérie.Une forte demande face au manque de places.

Message par papillon le Mer 4 Nov - 18:20

L’acupuncture a assurément de très nombreux adeptes en Algérie. Le service y afférent à l’Établissement hospitalier spécialisé (EHS) de Ben Aknoun ne désemplit pas. La demande est tellement forte sur ces soins assez spéciaux que les patients doivent attendre parfois des semaines entières avant de pouvoir obtenir un rendez-vous.
Sauf coup de pouce, souvent utile évidemment, d’une connaissance. “Nous recevons jusqu’à 200 malades par jour. Nous programmons, chaque personne, pour une cure de cinq jours. Nous faisons des exceptions et gardons plus longtemps les personnes souffrant de migraine chronique ou de paralysie”, rapporte Dr Bousemghoun-Seridi Fatiha, chef de service. “C’est vrai que les cures sont courtes. Je veux bien prendre tout le monde pour dix jours au minimum, mais ce n’est pas possible. La demande est trop forte. Elle émane de toutes les spécialités médicales. Nous manquons de places”, ajoute notre interlocutrice. “Nous ne faisons pas de consultations dans le service. Les patients sont reçus avec un diagnostic et une indication de leur médecin traitant”, continue-t-elle.
Un long couloir, qui dessert différents cabinets de soins, fait office de salle d’attente. Une porte à double battant s’ouvre sur un sas obscur. Un bureau y est placé dans un coin.
C’est là que deux secrétaires enregistrent puis gèrent les rendez-vous. À l’autre extrémité, un deuxième bureau est attribué aux gardes du corps des médecins chinois, en mission commandée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Les soins sont prodigués dans deux salles attenantes. L’une est réservée aux hommes, l’autre est affectée aux femmes.
Dans chacune d’elle, une quinzaine de lits et d’innombrables chaises sont disposés sans ordre particulier. L’essentiel est d’occuper efficacement le moindre espace afin de pouvoir traiter un maximum de malades simultanément. Les salles ne sont pas compartimentées. Dans l’une comme dans l’autre, les malades se préparent pudiquement au traitement devant le regard des autres patients, sans intimité aucune.
Dr Luo Huiping et sa collègue Dr Xue Yuan Zhi, les deux acupuncteurs chinois, passent d’un malade à l’autre pour placer les ventouses puis planter des aiguilles aux points névralgiques de la douleur. Une soixantaine de personnes (hommes et femmes confondus) sont pris en charge en même temps. L’équipe médicale assure trois séances par jour, soit les matinées (de 9h aux environs de 13h) de dimanche à jeudi. “Le service est opérationnel juste les matins, car les médecins chinois sont appelés à d’autres obligations, les après-midi”, explique Dr Seridi.
Les journées de travail s’avèrent aussi courtes que les séances d’acupuncture. “Nous projetons de développer l’activité et le plateau technique pour offrir plus de places. Notre objectif est d’atteindre 300 à 350 patients pris en charge quotidiennement, dans un service qui fonctionnera matin et après-midi”, rassure M. Zoubir Rekik, directeur général de l’EHS Ben Aknoun. Il indique que le plan d’aménagement du service d’acupuncture existe. “Nous attendons l’allocation du budget 2010 pour le lancer”, poursuit-il.
L’idée consiste à agrandir les locaux et les rendre mieux appropriés à l’activité de soins qu’ils devraient abriter. “L’agencement du service répondra aux normes requises en la matière et sera adapté aux personnes handicapées. Des box seront aménagés pour garantir l’intimité des malades”, affirme le directeur général de la structure hospitalière.
Il rapporte, en outre, que le service ne sera nullement fermé pendant la durée des travaux de rénovation. “Nous ne pouvons pas nous permettre ce luxe et priver les malades de leurs séances. Nous transférerons l’activité vers un local qui sera attribué provisoirement à cet effet”, promet-il. Il s’agira aussi de former des médecins généralistes algériens aux techniques d’acupuncture. “Les médecins spécialistes chinois assureront des formations sur site, sur des techniques relativement faciles”, complète M. Rekik. Pour l’heure, une convention, liant le ministère algérien de tutelle avec les autorités sanitaires chinoises, relative à la prise en main du service d’acupuncture par une mission médicale chinoise est signée. L’équipe est remplacée tous les deux ans. “Le contrat des Dr Luo Huiping et Xue Yua Zhi arrivera à terme au mois d’avril 2010. Ils seront remplacés par d’autres acupuncteurs venus de ce pays d’Asie”, soutient Dr Seridi. C’est ainsi que le service d’acupuncture de l’EHS Ben Aknoun a fonctionné depuis son ouverture en 1997.
L’université algérienne ne dispense pas, en direction des médecins nationaux, l’enseignement des techniques de la médecine douce, dont l’acupuncture. Une école privée s’est lancée, depuis peu, dans cette formation, en collaboration avec l’université de Paris-Nord. C’est dans cette faculté de médecine française que Dr Seridi a fait sa spécialité. “Je suis partie à Paris pour faire de l’ostéopathie. Je me suis rendue compte sur place que cette spécialité exigeait des manœuvres difficiles. J’étais attirée alors par l’acupuncture, car, à l’origine, j’aime bien manier l’aiguille”, raconte la praticienne. L’acupuncture est un art thérapeutique chinois très ancien, dont les origines remonteraient à l’âge de pierre. Son principe est fondé sur la source énergétique de laquelle le corps doit puiser des forces pour combattre la maladie. Selon une définition philosophique, l’acupuncture “agit sur le Qi qui circule dans le corps par la voie des méridiens. Des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points d’acupuncture précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées”. Il existerait plus de 360 points méridiens sur lesquels s’appuient les acupuncteurs. Cette technique n’est pas reconnue par la médecine conventionnelle tant ses résultats sont mis sur le compte de l’effet placebo. Pourtant, l'Organisation mondiale de la santé a établi une liste de 43 pathologies que l’acupuncture peut éventuellement guérir. Dr Seridi préfère parler de traitements symptomatiques de ces maladies. “On ne guérit pas de la maladie. On soulage ses symptômes et on retarde son évolution.”
Il s’agit essentiellement des problèmes de l’appareil locomoteur (spasmes musculaires, certaines paralysies, tremblements, hémiplégie) ; douleurs (rhumatisme, arthrite, lumbago, tendinite, névralgie, douleurs cervicales et torticolis, sciatique, maux de dos…) ; troubles généraux (fatigue, stress, anxiété, angoisse, insomnies, tics nerveux, dépression… ) ; système urinaire (urines fréquentes, cystite à répétition, incontinence) ; système respiratoire (asthme, bronchite, sinusite, laryngite, toux… ). Les Algériens recourent majoritairement aux effets de l’acupuncture pour atténuer les douleurs de l’arthrose. “L’effet peut durer certes assez longtemps. Des femmes arrivent parfois en état de dépression. Je rajoute des points pour traiter cela. Le résultat global est meilleur”, atteste le chef de service acupuncture de l’EHS Ben Aknoun. Au-delà du débat, toujours en cours sur son efficacité prouvée ou supposée, l’acupuncture peut s’avérer dangereuse si elle est mal pratiquée ou que les mesures d’hygiène ne sont pas respectées. À vrai dire, c’est là une technique délicate qui s’appuie sur l’implantation d’aiguilles à des endroits localisés du corps. Ce qui sous-entend risque de transmission de maladies d’un patient à un autre si ces aiguilles ne sont pas parfaitement stérilisées.
Dr Seridi certifie, néanmoins, qu’elles le sont après chaque usage, dans son service. “Le personnel paramédical est formé à l’entretien du matériel”, soutient-elle fermement, avant d’ajouter : “Certains malades préfèrent ramener leurs propres aiguilles jetables.”
avatar
papillon
4 étoiles
4 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 339
Age : 29
Localisation : batna
Niveau éducatif : étudiante en medecine
Humeur/loisirs : lecture, sport
Date d'inscription : 23/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’acupuncture séduit de plus en plus d’adeptes en Algérie.Une forte demande face au manque de places.

Message par papillon le Mer 4 Nov - 18:21

L'acupuncture traditionnelle est un art thérapeutique qui élabore son raisonnement diagnostique et thérapeutique sur une vision énergétique taoïste de l'homme et de l'univers : l'homme, microcosme, organisé à l'image du macrocosme universel, se trouve donc soumis aux mêmes règles, qui devront inspirer son mode de vie, et serviront de trame à l'élaboration de l'acte médical. L'efficacité de l'acupuncture n'est pas prouvée scientifiquement et fait débat. Ses premières traces pourraient remonter à l'âge de pierre où des instruments affûtés auraient été utilisés pour soigner les douleurs. Selon la tradition chinoise, l'être vivant, et ici plus particulièrement l'homme, est une organisation résultant de la combinaison de matière — le corps matériel ou physique — de nature Yin, et d'énergie — qui anime la matière — de nature Yáng. L'équilibre harmonieux entre ces deux composants conditionne l'état de santé. Les perturbations de cet équilibre sont responsables de la maladie. Toute perturbation de nature à rompre cet équilibre affecte d'abord préférentiellement l'énergie. Par exemple, un excès de Yáng pourra générer une douleur soudaine, une inflammation, des spasmes, un mal de tête ou encore une augmentation de la tension. Un excès de Yin pourra se traduire par des douleurs diffuses, une sensation de froid, de la rétention d'eau ou une grande fatigue. L'énergie (Qi) est mouvement et sa perturbation princeps sera l'entrave au mouvement. Les points les plus importants pour le traitement des énergies des méridiens par l'aiguille sont ceux situés près des extrémités. Le simple contact de la pointe de l'aiguille n'est pas ressenti quand on est précisément dans le point, alors qu'il l'est un ou deux millimètres plus loin.
avatar
papillon
4 étoiles
4 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 339
Age : 29
Localisation : batna
Niveau éducatif : étudiante en medecine
Humeur/loisirs : lecture, sport
Date d'inscription : 23/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’acupuncture séduit de plus en plus d’adeptes en Algérie.Une forte demande face au manque de places.

Message par sazukay le Jeu 5 Nov - 16:34

avatar
sazukay
3 étoiles
3 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 28
Localisation : constantine
Niveau éducatif : étudiante en biologie
Humeur/loisirs : asalamou 3alaykom
Date d'inscription : 27/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’acupuncture séduit de plus en plus d’adeptes en Algérie.Une forte demande face au manque de places.

Message par papillon le Jeu 5 Nov - 16:39

avatar
papillon
4 étoiles
4 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 339
Age : 29
Localisation : batna
Niveau éducatif : étudiante en medecine
Humeur/loisirs : lecture, sport
Date d'inscription : 23/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’acupuncture séduit de plus en plus d’adeptes en Algérie.Une forte demande face au manque de places.

Message par sazukay le Jeu 5 Nov - 16:40

hachama
avatar
sazukay
3 étoiles
3 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 28
Localisation : constantine
Niveau éducatif : étudiante en biologie
Humeur/loisirs : asalamou 3alaykom
Date d'inscription : 27/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’acupuncture séduit de plus en plus d’adeptes en Algérie.Une forte demande face au manque de places.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum