Batna.forumactif
L'inscription a ce forum est libre et gratuite; elle est nécessaire pour pouvoir envoyer des messages, télécharger, s'informer, voter dans les sondages entre autre de mieux lire le forum en général; puisque la majorité des rubriques sont Exclusives aux membres du forum Batna ForumActif.

Pour s'inscrire :







Derniers sujets
» question
Sam 8 Fév - 12:18 par bel.esprit

» En Chine, les piqûres d'abeille en guise de thérapie de choc
Mar 13 Aoû - 13:36 par lieto

» La science tente d'expliquer les sensations d'une mort clinique
Mar 13 Aoû - 13:33 par lieto

» L'homme, une sage-femme comme les autres
Mar 13 Aoû - 13:27 par lieto

» Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés
Mar 13 Aoû - 13:19 par lieto

» Comment un interne européen peut-il effectuer une année d'internat en France
Mar 13 Aoû - 13:03 par lieto

» Diane 35: verdict de l'Agence européenne du médicament en mai
Sam 9 Fév - 17:36 par lieto

» On survit mieux au cancer en France
Sam 9 Fév - 17:34 par lieto

» La France veut limiter la prescription des pilules de 3e génération
Dim 13 Jan - 12:14 par lieto

» Plus d'un million d'Américaines traitées inutilement d'un cancer du sein
Ven 23 Nov - 14:36 par lieto

» Les hépatites virales mal combattues malgré un million de victimes par an
Ven 23 Nov - 14:28 par lieto

» E-book
Mer 24 Oct - 23:11 par bel.esprit

» E-book
Mer 24 Oct - 12:43 par zak

» E-book
Mer 24 Oct - 12:41 par zak

» E-book
Mar 28 Aoû - 13:09 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 22:49 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 21:56 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 20:26 par bel.esprit

» ORAN
Sam 18 Aoû - 18:03 par lieto

» A Montpellier, des entomologistes en première ligne face au moustique tigre
Lun 13 Aoû - 15:20 par lieto

» Les Etats-Unis homologuent le Lucentis contre l'oedème maculaire diabétique
Lun 13 Aoû - 15:13 par lieto

» Colorants et hyperactivité des enfants
Dim 12 Aoû - 11:44 par lieto

» Manger sain .... ADDITIFS ALIMENTAIRES
Mer 25 Juil - 11:59 par bel.esprit

» [résolu]Quenstion!
Mar 19 Juin - 15:56 par bel.esprit

» Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie
Jeu 14 Juin - 21:01 par zak

» Neurochirurgie : L’Algérie, une référence au Maghreb et en Afrique
Jeu 14 Juin - 20:54 par zak

» Un peu de zinc aiderait les nouveau-nés à guérir d'infections bactériennes
Jeu 14 Juin - 20:39 par zak

» Les relations troubles de la cigarette avec les maladies de l'intestin
Dim 3 Juin - 12:56 par lieto

» L'héroïne médicinale offre un traitement de seconde ligne
Lun 23 Avr - 11:00 par lieto

» Tuberculose: l'espoir d'un vaccin plus efficace chez l'adulte
Lun 23 Avr - 10:56 par lieto

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Mar 27 Mar - 15:34 par lieto

» Les Franciliens sont les Français qui marchent le plus
Mar 27 Mar - 15:31 par lieto

» eBay interdit les ventes de sorbitol après la mort d'une Italienne
Mar 27 Mar - 15:28 par lieto

» Etats-Unis: cholestérol réduit de 66% avec une injection mensuelle d'un nouvel agent
Mar 27 Mar - 15:26 par lieto

» Cancer du sein: une nouvelle radiothérapie prometteuse appliquée à Marseille
Dim 11 Mar - 14:30 par lieto

» Une start-up française innove avec une nouvelle classe d'anti-douleurs
Jeu 8 Mar - 12:14 par lieto

» Sida: des protéines produites par le corps capables de contrôler le VIH
Jeu 8 Mar - 12:11 par lieto

» Un traitement courant contre la démence freine l'aggravation d'Alzheimer
Jeu 8 Mar - 12:08 par lieto

» Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes
Jeu 8 Mar - 12:05 par lieto

» Les condamnés à mort, principale source des organes transplantés en Chine
Jeu 8 Mar - 11:50 par lieto

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Traiter la crise migraineuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Traiter la crise migraineuse

Message par sazukay le Dim 25 Oct - 17:34

Principes et mécanismes de la migraine

La migraine se définit par de violents maux de tête, sans régularité définie, qui
s’accompagnent souvent de nausées, de vomissements, de gène à la lumière et au
bruit, ainsi que quelquefois d’aura.

Tous ces symptômes sont aggravés par la réalisation des tâches quotidiennes. Le
repos souvent au lit, dans le noir et le silence est souvent
nécessaire.


Le
diagnostic et souvent difficile.
L’examen physique est normal ainsi que les prises de sang,
l’électroencéphalogramme, les radiographies et l’IRM de la tête,. Cette
normalité permet d’éliminer les autres causes de maux de tête : les hémorragies
méningées, les méningites, les hypertensions intracrâniennes, les tumeurs, les
névralgies, les médicaments… Seule une longue discussion avec la personne
permettra au médecin de poser le diagnostic de migraine.


Le mécanisme de la migraine n’est pas encore
formellement établi. Certains pensent à un problème circulatoire cérébral. En
particulier, un mauvais retour veineux qui aurait tendance à favoriser une
accumulation du sang veineux au niveau de la tête. D’autres pensent à une
libération de neuromédiateurs au niveau du circuit de la douleur (excitation des
récepteurs NMDA, baisse de la sérotonine, augmentation de la substance P). Il
est aussi possible que les problèmes veineux entraînent la libération de
neurotransmetteurs…



Il n’a pas été retrouvé de gène (hérédité) responsable de la migraine.
Par contre, il existe une prédisposition familiale
dans environ 70 % des cas
. Mais en plus de cette prédisposition,
il existe aussi d’autres facteurs de risque :

• Le stress, les émotions, les
chocs émotifs,


L’insomnie et le manque de sommeil,

• La déshydratation,
• Les variations barométriques dues à la météo ou aux
voyages en avion,


Les règles (menstruations) avec ou sans cycles irréguliers, les problèmes
hormonaux, la grossesse…

• Les repas riches, gras et copieux surtout le soir,
• Le chocolat,
• L’alcool,
• La pilule (mais elle peut être
aussi bénéfique dans d’autres situations),

• Les problèmes cervicaux,
• Les efforts
physiques,

• La
dépression (mais elle peut être la cause ou la conséquence de la
migraine)…


Ces éléments peuvent être isolés : la survenue
des règles peut suffire à elles seules à déclencher la migraine, mais souvent
c’est l’association de plusieurs causes
qui finit par décompenser en migraine : un peu de stress,
quelques carrés de chocolat, un effort physique… et la migraine commence.


Traiter la crise migraineuse

La crise migraineuse est souvent très douloureuse
et invalidante. des mesures et des traitements doivent être instaurés le plus
rapidement possible afin de la stopper.


Ainsi, il est souhaitable de les prendre les remèdes anti-migraineux dès le début de la crise
et de ne pas attendre qu’elle s’installe complètement... Car
alors, il sera plus difficile et surtout plus long d'arrêter les douleurs.


Le premier
réflexe
est de s’orienter vers des traitements simples, mais
souvent efficaces :


o les
antalgiques habituels :

• l’acide acétylsalicylique (Aspirine)
et les anti-inflammatoires : Ibuprofène ou Naproxène. Mais ceux-ci peuvent
induire des problèmes d’estomac et de colon, voire même des maux de têtes en cas
d’abus.

• le paracétamol, mais il peut
être incommodant pour le foie.


o en
association avec les antinauséeux :
la Metoclopramide, le Domperidone.



Mais si les crises se
répètent
, il faudra s’orienter vers:

o les Triptans est le traitement actuel de référence de
la crise migraineuse. Ils sont utilisés sous forme orale lorsqu'il n'y a pas de
nausées ni de vomissements, Sinon, il faudra avoir recours aux formes
sous-cutanées (injections), nasales ou rectales. Les Triptans sont des
antagonistes des récepteurs 5-HT1D de la sérotonine, ce qui leur donne une
action extrêmement ciblée sur la migraine. Ils sont contre-indiqués en cas
d’antécédents cardiaques, de plus ils sont quelquefois mal supportés : gène
thoracique, nausées, fatigue, bouche sèche (le « triptan related
»)
.

o La dihydroergotamine par voie nasale ou injectable.


o L’appareil Cefaly est basé sur le principe de
d’électrothérapie antalgique. Il s’applique sur le front au moment des crises.
Il bloque l’influx douloureux à l’entrée de la colonne vertébrale (www.iazeo.fr).


Attention aux abus de certains
remèdes
qui peuvent auto-entretenir la migraine comme cela peut
être le cas avec les antalgiques contenant de la codéine ou de la
caféin


Tous les traitements de fond de la migraine

Un traitement de fond est toujours impératif à suivre afin de prévenir la survenue
de crises de migraine.

Une cause de mal de tête, souvent prise à tord
pour une migraine, est un problème de
vue
... surtout lors de travail prolongé sur ordinateur. Ainsi,
une des premières choses à faire en cas de maux de tête est de faire vérifier sa
vue.

Plusieurs remèdes
conventionnels
sont disponibles et sont souvent d'une grande
efficacité, quoique variable selon les personnes :

• Des médicaments
anti-hypertenseurs
(béta-bloquants) ont démontré leur
efficacité sur la migraine comme la propanolol, ou le
metoprolol.

• Des antidépresseurs comme
l’amitriptyline,

• Des antiépileptiques à doses faibles comme le
topiramate,

• les antisérotoninergiques comme le flunarazine ou
l‘indoramine,

• Les dérivés de l’ergot de seigle (dihydroergotamine)
sont efficaces, mais présentent de rares risques de vomissements ou de grangrène
(je n’en ai jamais vu).

• Les
anti-CGRP (Calcitonin Gene Related
Peptide) est une nouvelle classe de médicaments qui est encours d’évaluation
(voir article dans « Bonnes idées »), tout comme le topiramate.

Alors que la médecine moderne agit efficacement
sur les douleurs, les médecines
complémentaires
s’attaqueront en traitement de fond, c’est à
dire aux causes premières de la
migraine
:


1. Le traitement du
stress
, de l’insomnie et/ou de la
dépression
est pratiquement toujours nécessaire, car l’anxiété,
la dévalorisation, la culpabilité, les conflits non digérés ou en cours sont
pratiquement systématiques chez les migraineux. Le traitement fera appel à
l’acupuncture, la psychothérapie, la PNL, les plantes (passiflore, aubépine,
ballote, mélisse), l’homéopathie, les fleurs de Bach, la sophrologie,
l’art-thérapie, l’EFT, le TAT… ainsi que la gestion du stress, les loisirs, la
joie et le plaisir…


2. Le traitement des problèmes cervicaux. Car
très souvent en cas de migraine, on retrouve des tensions des muscles cervicaux
hauts, juste sous l’occipital. Il sera important de les détendre en recherchant
leur causes : traumatisme direct ou secondaire à une chaîne musculaire qui peut
partir de l’articulé dentaire (SADAM) ou des pieds (entorses ou fractures mal
soignées). Des soins ostéopathiques décontracturants seront indiqués :
micro-kinésithérapie, méthode Mézière, Myothérapie du Dr Polack, Bowen… Ce
traitement à lui seul apportera un grand soulagement.


3. Le traitement des
problèmes digestifs.
Lors d’une migraine, les troubles de la
vésicule biliaire sont très fréquents. C’est elle qui est responsable des
nausées et des vomissements, mais aussi des intolérances au chocolat, à l’alcool
et aux graisses. Le traitement passera par une alimentation légère, dépourvue de
graisses cuites, de sauces, d’alcool, de pâtisseries pauvres en laitages et en
sucreries. Il faudra aussi impérativement supprimer l’aspartame (sucre de
régime) et le glutamate (souvent utilisé pour relever le goût des aliments). Des
traitements draineurs pour le foie seront indiqués en complément : fumeterre,
boldo, pissenlit, artichaut, reine des près…


4. Les dérèglements
hormonaux.
Les migraines au moment des règles sont signes de
l’existence de dérèglements hormonaux. Il sera possible de les rééquilibrer avec
des traitements hormonaux ou la prise d’une pilule pour celles qui le désire. La
prise d’oestrogène (oestradiol en gel ou patch) à commencer deux jours avant la
date présumée des règles et pendant sept jours peut aussi éviter la crise
migraineuse. Des traitements homéopathiques permettent également de rééquilibrer
les hormones et les cycles.



5. Les
mycoses
, et surtout les candidoses (infection à candida
albicans) sont largement suspectées comme causes de migraines. Notre mode de vie
(stress, métaux lourds, médicaments…) et notre alimentation (sucreries +++)
seraient les principaux responsables de ces infections. Le candida albicans
secrète à lui seul, 35 toxines différentes dont la candidine, une substance
neurotoxique pouvant engendrer dépression et migraine… Il va aussi transformer
le sucre en alcool ce qui va retentir sur la digestion, l’humeur et la mémoire.
En cas de migraine, il faudra rechercher une mycose (prélèvements : oral, fécal,
vaginal) mais des résultats négatifs ne peuvent pas exclure formellement le
diagnostic… Le traitement pourra faire appel aux antimycosiques habituels (type
Amphotericine B ou Fluconazole) ou à l’EPP (extraits de pépin de pamplemousse),
aux HE Origanum ou Tea tree, aux probiotiques, à l’homéopathie Penicillinum 15CH
et Candida Albicans 9CH, à la chlorophylle, au bicarbonate de soude, à la
propolis… et bien sûr à la suppression des sucreries et de
l’alcool.


6. Le traitement de l’hyperacidité. Un excès
d’acidité peut également être responsable de migraine (il favorise aussi les
mycoses). Il sera repéré sur la mesure du pH des premières urines du matin,
effectuée plusieurs jours de suite. Une bonne hydratation, une bonne
oxygénation, l’exercice physique avec une alimentation surtout alcaline
rééquilibrera le pH. On pourra s’aider de Lithothamne qui est une algue riche en
minéraux et ayant un pH très alcalin.


7. Le traitement d'infection
chronique.
L’existence d’une infection chronique ou/et
réactivée plus ou moins masquée pourrait aussi être responsable de migraine. Il
est connu que beaucoup de maladies infectieuses peuvent provoquer des maux de
têtes comme les suites de méningites ou de maladie de Lyme. Il a été suspecté
des bactéries comme l’Helicobacter pylori. Des prises de sang permettront de
repérer les éventuelles infections. Elles pourraient être les déclencheurs de
crises migraineuses. D’ailleurs certains médecins chinois soignent les
migraineux avec des antibiotiques. Les résultats seraient très intéressants
d’après eux…

8. L'élimination des
métaux lourds et les pesticides
. Car ces derniers pourraient
aussi être des causes de migraines, surtout lorsqu'il y a une hyperperméabilité
intestinales (dysbiose). Une prise de sang repérera les excès de toxiques. Un
régime Seignalet et une détoxication de l’organisme s’imposera alors.

9. L'éloignement des
champs électromagnétiques.
Il faudra aussi s’interroger sur la
possible responsabilité des champs électromagnétiques, en cas de disparition de
migraine lorsque l’on quitte son domicile…

10. Des soins de
bouche.
L’exploration de la bouche à la recherche de problème
d’amalgame, de métaux, d’effets de piles, de dent dévitalisée, sera à rechercher
sstématiquement. L’appareil Mora permettra ce genre de bilan approfondi de la
bouche.


Ces traitements seront choisis
selon les symptômes présentés (digestion, cervical, stress) et les résultats des
analyses (infections, métaux lourds, acidité).
Il est bien sûr tout à fait
possible de les associer si besoin.





Les traitements naturels efficaces contre la migraine

De nombreux traitements naturels sont efficaces
contre les migraines, soit pour traiter une crise, soit pour prévenir leur
survenue. Leur résultat est variable selon les personnes :


L’acupuncture est reconnue pour son efficacité sur
la crise migraineuse. Pour information, le trajet de la douleur au niveau
céphalique suit souvent le trajet du méridien Vésicule
Biliaire.


L’auriculothérapie est aussi très intéressante
pour lutter contre les douleurs de la migraine.


L’ostéopathie
crânienne
qui, en replaçant tous les os du crâne, peut apporter
un bien immense, voire la solution du problème
.

Les
antioxydants
peuvent aussi avoir une bonne efficacité comme le
co-enzyme Q10, l’acide α-lipoïque, le concentré de melon, le jus de grenade du Dr Jacobs, le glutathion

Certains
nutriments
sont souvent utiles comme le magnésium (avec la B6 et la taurine), le
zinc, la méthionine (SAMe), les vitamines D et B (surtout la
B2).


L’oxygénothérapie : respiration en plein air, ionisateur d’atmosphère, Bol d’air
Jacquier, DHA2
... qui apportera un soulagement au niveau
cérébral.


La phytothérapie :
o la menthe poivrée
(infusion ou HE)

o la camomille romaine (infusion ou HE)
o le saule
blanc
(gélule) qui est la plante aspirine.

o l’aubépine
(gélule) qui régule la circulation sanguine.

o Le cassis (gélule) qui
est un excellent anti-inflammatoire.

o
La menthe (infusion ou HE) qui
détend et régule la digestion.



L’homéopathie possède une
pharmacopée très riche contre les migraines notamment Staphysagria 7CH pour les migraines de week-end,
Belladonna 4CH pour les douleurs
battantes, Iris versicolor 4CH pour
les migraines ophtalmiques, Kali bichronicum 4CH
pour les migraines sus orbitaires….

Les
oligoéléments
: Manganèse, Cobalt et
Manganèse-Cobalt
sont le plus souvent indiqués: 1 ampoule par
jour en alternant les trois produits.


La médecine énergétique
et le magnétisme donne souvent des résultats
remarquables.



La mésothérapie est aussi très
performante.


La sophrologie, le biofeed-back en plus d’apporter
une bonne détente, rééduque vers une vie sans douleur et sans
migraine.


L’EFT est toujours à
essayer
tant cette thérapie est simple.


La
réflexologie
par les pieds, les mains, les points de
Knapp…


L’électrothérapie antalgique. De nouveaux
appareils sont mis au points pour soulager les douleurs chroniques.


La
couleur verte
est la couleur de l’équilibre. Il ne faut pas
hésiter à la mettre dans le décors : rideaux, coussins, oobjets,
vêtements…

Les champs
électromagnétiques pulsés
, qui présentent des résultats
prometteurs.


La migraine est une
maladie particulièrement invalidante. Plusieurs éléments peuvent en être la
cause. Ils offrent de nombreuses possibilités thérapeutiques qui ont maintenant
fait largement leurs preuves.

Comment prévenir les crises de migraine[justify]
Quelques régles simples et des conseils de bon
sens permettent souvent à eux seuls de faire diminuer la fréquence et
l'intensité des crises chez un migraineux.


- Prendre des temps de
repos
et avoir une vie régulière,


- Eviter les
excès
, les couchers tardifs, les repas lourds le soir.


- Prendre du café, car cela peut agir favorablement
sur la migraine, mais attention à l’effet excitant. C’est pourquoi il est
important de ne pas en abuser.

- Pratiquer un
sport d’endurance.
Cela permettrait de prévenir les crises
migraineuses. Cet effet bénéfique pourrait venir d’une meilleure oxygénation, ou
encore par la production des endorphines, substances naturelles anti-douleur,
provoquées par l’exercice.


-
Apprendre à se détendre,
à s’exprimer


- Avoir une alimentation
légère
, sans trop de graisses cuites et d’alcool surtout le
soir. Eliminer l’aspartame et le glutamate.

- Se couvrir la
tête et le cou en
hiver, en cas de grand vent, de courant d’air
ou de climatisation exagérée.


-
La vitamine B2 (riboflavine) à
forte dose aurait un effet chez certains migraineux.


- Faire surveiller régulièrement sa vue, sa dentition et voir un ostéopathe en
consultation une ou deux fois par an.


Dr Luc Bodin - Copyright medecine-demain

[/justify]
avatar
sazukay
3 étoiles
3 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 28
Localisation : constantine
Niveau éducatif : étudiante en biologie
Humeur/loisirs : asalamou 3alaykom
Date d'inscription : 27/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum