Batna.forumactif
L'inscription a ce forum est libre et gratuite; elle est nécessaire pour pouvoir envoyer des messages, télécharger, s'informer, voter dans les sondages entre autre de mieux lire le forum en général; puisque la majorité des rubriques sont Exclusives aux membres du forum Batna ForumActif.

Pour s'inscrire :







Derniers sujets
» question
Sam 8 Fév - 12:18 par bel.esprit

» En Chine, les piqûres d'abeille en guise de thérapie de choc
Mar 13 Aoû - 13:36 par lieto

» La science tente d'expliquer les sensations d'une mort clinique
Mar 13 Aoû - 13:33 par lieto

» L'homme, une sage-femme comme les autres
Mar 13 Aoû - 13:27 par lieto

» Les produits de blanchiment des dents plus strictement encadrés
Mar 13 Aoû - 13:19 par lieto

» Comment un interne européen peut-il effectuer une année d'internat en France
Mar 13 Aoû - 13:03 par lieto

» Diane 35: verdict de l'Agence européenne du médicament en mai
Sam 9 Fév - 17:36 par lieto

» On survit mieux au cancer en France
Sam 9 Fév - 17:34 par lieto

» La France veut limiter la prescription des pilules de 3e génération
Dim 13 Jan - 12:14 par lieto

» Plus d'un million d'Américaines traitées inutilement d'un cancer du sein
Ven 23 Nov - 14:36 par lieto

» Les hépatites virales mal combattues malgré un million de victimes par an
Ven 23 Nov - 14:28 par lieto

» E-book
Mer 24 Oct - 23:11 par bel.esprit

» E-book
Mer 24 Oct - 12:43 par zak

» E-book
Mer 24 Oct - 12:41 par zak

» E-book
Mar 28 Aoû - 13:09 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 22:49 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 21:56 par bel.esprit

» E-book
Dim 26 Aoû - 20:26 par bel.esprit

» ORAN
Sam 18 Aoû - 18:03 par lieto

» A Montpellier, des entomologistes en première ligne face au moustique tigre
Lun 13 Aoû - 15:20 par lieto

» Les Etats-Unis homologuent le Lucentis contre l'oedème maculaire diabétique
Lun 13 Aoû - 15:13 par lieto

» Colorants et hyperactivité des enfants
Dim 12 Aoû - 11:44 par lieto

» Manger sain .... ADDITIFS ALIMENTAIRES
Mer 25 Juil - 11:59 par bel.esprit

» [résolu]Quenstion!
Mar 19 Juin - 15:56 par bel.esprit

» Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie Le glaucome, deuxième cause de cécité : 500.000 personnes atteints en Algérie
Jeu 14 Juin - 21:01 par zak

» Neurochirurgie : L’Algérie, une référence au Maghreb et en Afrique
Jeu 14 Juin - 20:54 par zak

» Un peu de zinc aiderait les nouveau-nés à guérir d'infections bactériennes
Jeu 14 Juin - 20:39 par zak

» Les relations troubles de la cigarette avec les maladies de l'intestin
Dim 3 Juin - 12:56 par lieto

» L'héroïne médicinale offre un traitement de seconde ligne
Lun 23 Avr - 11:00 par lieto

» Tuberculose: l'espoir d'un vaccin plus efficace chez l'adulte
Lun 23 Avr - 10:56 par lieto

» Le jeûne, une nouvelle thérapie ?
Mar 27 Mar - 15:34 par lieto

» Les Franciliens sont les Français qui marchent le plus
Mar 27 Mar - 15:31 par lieto

» eBay interdit les ventes de sorbitol après la mort d'une Italienne
Mar 27 Mar - 15:28 par lieto

» Etats-Unis: cholestérol réduit de 66% avec une injection mensuelle d'un nouvel agent
Mar 27 Mar - 15:26 par lieto

» Cancer du sein: une nouvelle radiothérapie prometteuse appliquée à Marseille
Dim 11 Mar - 14:30 par lieto

» Une start-up française innove avec une nouvelle classe d'anti-douleurs
Jeu 8 Mar - 12:14 par lieto

» Sida: des protéines produites par le corps capables de contrôler le VIH
Jeu 8 Mar - 12:11 par lieto

» Un traitement courant contre la démence freine l'aggravation d'Alzheimer
Jeu 8 Mar - 12:08 par lieto

» Explorer le cerveau, mais protéger l'intimité des personnes
Jeu 8 Mar - 12:05 par lieto

» Les condamnés à mort, principale source des organes transplantés en Chine
Jeu 8 Mar - 11:50 par lieto

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Les villes les plus dangereuses du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les villes les plus dangereuses du monde

Message par yagoubi le Jeu 20 Aoû - 16:36

Pauvreté, criminalité, surpopulation, la croissance urbaine mondiale est devenue un fléau majeur. De Mexico à Johannesburg, la situation inquiète experts et pouvoirs politiques, qui sont parfois démunis face à des flux migratoires incontrôlables. Aujourd’hui, un milliard d’humains vit dans des bidonvilles. D’ici à 2020, ce chiffre pourrait doubler. Criminalité, corruption, inégalités sociales et violence composent le tableau de nombreuses mégapoles, essentiellement sur le continent africain et sud-américain. A travers un instantané, découvrez quelques-unes des villes qui comptent parmi les plus vulnérables de la planète.

MEXICO



Véritable jungle urbaine, Mexico est la capitale du Mexique. Sa population atteint 20 millions sur un territoire d’environ 5 000 km2. Si la ville compte parmi les plus peuplées du monde, elle se caractérise également par sa dangerosité. La criminalité y a littéralement explosé depuis 2006, année où le président, Felipe Calderon, a lancé une vaste campagne militaire afin de contrer le trafic de drogue. Sur fond de corruption, les règlements de compte entre les cartels de la drogue, qui se disputent le contrôle du trafic vers les Etats-Unis, se sont généralisés. En août 2008, la multiplication des meurtres et des enlèvements (438 en 2007) a conduit 200 000 Mexicains à manifester lors d’une « Marche blanche ». A ce jour, la criminalité reste omniprésente.



Johannesburg (Afrique du sud)



Capitale économique de l’Afrique du Sud, Johannesburg (3 888 180 habitants) est l’une des villes les plus dangereuses du monde. Si l’Apartheid a été aboli le 30 juin 1991, les inégalités n’ont cependant pas disparu. Dans une mégapole où seule une infime partie de la population concentre les richesses, la criminalité est omniprésente. Une grande partie de la population vit dans des bidonvilles, appelés townships, dans des conditions extrêmes. Selon le magazine allemand Der Spiegel, près de 20 000 meurtres, 50 000 viols, plus de 200 000 agressions violentes et 5 000 rapts seraient commis chaque année en Afrique du Sud.


Caracas (Venezuela)



Capitale du Venezuela, Caracas, 3,2 millions d’habitants, est peut-être la ville la plus dangereuse du monde ! Dans un pays déchiré, en proie à une inflation galopante et à une corruption endémique, la criminalité y a explosé au cours des dernières années. Avec 130 homicides commis pour 100 000 habitants, le taux d’homicides est, à titre de comparaison, cinq fois plus élevé qu’à Bogota, en Colombie et soixante fois plus élevé qu’à Paris. Plus de 12 0000 homicides sont commis chaque année au Venezuela


Lagos (Nigéria)



Ancienne capitale du Nigéria, Lagos est la seconde ville d’Afrique après Le Caire. Peuplée d’un peu plus de 9 millions d’habitants, Lagos est le poumon commercial et industriel du pays. Conséquence : la mégapole tentaculaire connaît une croissance démographique très élevée et un développement anarchique de son territoire. Cette croissance s’accompagne d’une criminalité polymorphe (trafics de drogue, violences, meurtres, actes de corruption…), à laquelle les autorités locales n’ont pas réussi à apporter de solutions pérennes.



La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis)



La Nouvelle-Orléans est la principale ville dans l’état de Louisiane aux Etats-Unis. Plus de trois ans après le passage de l’ouragan Katrina qui a détruit la Nouvelle-Orléans, la population a quasiment été divisée par deux et la criminalité atteint un niveau record. Avec 67 pour 100 000 habitants, La Nouvelle-Orléans a aujourd’hui le taux d’homicides le plus élevé des Etats-Unis. Guerres de gangs pour le contrôle du trafic de drogue, attaques à main armée, vols dans les maisons laissées abandonnées depuis l’ouragan Katrina en 2005, La Nouvelle-Orléans se reconstruit dans la douleur.



Rio de Janeiro (Brésil)



Mégapole de plus de onze millions d’habitants, Rio de Janeiro est la deuxième plus grande ville du Brésil. Mondialement connue pour son carnaval et ses plages, elle l’est également pour ses inégalités et sa criminalité galopante. 10% de la population vit dans des bidonvilles, où le chômage atteint des taux record. Les conditions de pauvreté extrême sont le terreau d’une criminalité omniprésente (trafics de drogue, guerre des gangs, enlèvements, corruption…). Le taux d’homicides approche les 50 pour 100 000, soit 25 fois plus qu’à Paris

yagoubi
2 étoiles
2 étoiles

Masculin
Nombre de messages : 52
Age : 46
Localisation : oran
Niveau éducatif : universitaire
Humeur/loisirs : internet
Date d'inscription : 20/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les villes les plus dangereuses du monde

Message par khadidja le Jeu 20 Aoû - 17:51

pale pale pale
Merci yagoubi pour les informations

_________________
Le médecin est un étudiant éternel......
avatar
khadidja
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 31
Localisation : .
Niveau éducatif : .
Humeur/loisirs : .
Date d'inscription : 21/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les villes les plus dangereuses du monde

Message par ayama le Jeu 20 Aoû - 20:57

l'italie aussi,sur tous avec leur nouveau reglements et tous,c'est vraiment difficile de vivre la bas (je parle des algeriens qui partent la bas et essayent d'obtenir la nationalité)
avatar
ayama
6 étoiles
6 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 1949
Date d'inscription : 08/05/2008

http://www.netlog.com/ayamaoriginale

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les villes les plus dangereuses du monde

Message par amina le Sam 22 Aoû - 20:00

merci yagoubi
et voici les gangs les plus dangereux de la planete:

ls sont composés de milliers de membres, vivent du racket, du trafic de drogue et du commerce des armes, bafouent toutes les lois et font régner la terreur dans leurs pays. Enquête en images sur les gangs les plus dangereux de la planète.


_Les Mungiki, Kenya
Basé dans la région de Nairobi, le gang des Mungiki a été créé à la fin des années 80 et vit essentiellement du trafic de drogue et du racket. Il compte des dizaines de milliers d'adeptes recrutés parmi l'ethnie majoritaire au Kenya, les Kikuyu. Les Mungiki se sont lancés depuis quelques années dans des opérations criminelles de grande envergure, commettant des meurtres rituels dont les victimes sont retrouvées décapitées et démembrées. A chaque période électorale, le gang fait parler de lui par des actes de violence extrême, les Mungiki étant largement financés pour servir de milice privée à des fins électorales. Sur cette photo, un membre supposé des Mungiki a été passé à tabac par des militaires.


_Le Premier commando de la capitale, Brésil
Créé en 1993 par d'anciens prisonniers, le Premier commando de la capitale a pour objectif de combattre le système pénitentiaire. Quinze ans après, loin de remplir sa mission initiale, le PCC fonctionne comme une véritable organisation criminelle. Les membres sont recrutés dans les prisons et montent en grade en accomplissant des missions de confiance : crimes, trafics, extorsions, etc. A l'heure actuelle, le PCC compte 20 000 membres et se finance grâce à un système de cotisations. Sur cette photo, des militaires paraguayens ont rassemblé des milliers d'armes destinées au PCC.


_Le MS-13, Amérique Centrale et Etats-Unis
Mara Salvatrucha ou MS-13 est un gang de plusieurs milliers de membres impliqué dans des activités criminelles aux États-Unis, en Amérique Centrale et au Canada. Le gang est né à Los Angeles dans les années 80, créé à l'origine par des immigrants salvadoriens dont beaucoup étaient des déserteurs de l'armée. Leur nombre varie entre 50 000 et 100 000 dans le monde. Considéré comme l'un des gangs les plus puissants de Los Angeles, le MS-13 se partage des quartiers entiers de la ville, rançonne les commerçants et contrôle le trafic de drogue et la vente d'armes. Sur cette photo, des membres du gang sont montrés à la presse entourés de soldats salvadoriens.


_Les United Bamboo, Taïwan
Considérés comme l'un des gangs les plus dangereux au monde, les United Bamboo ont été fondés en 1958 par d'anciens militaires taïwanais membres du parti nationaliste chinois Guomindang. Présents en Amérique, en Europe et au Canada, les United Bamboo sont composés de 10 000 membres. Jeux, trafic de drogue, prostitution, racket, extorsion, immobilier... Toutes les activités rapportant de l'argent passent entre les mains du gang qui a également infiltré le milieu politique taïwanais. Sur cette photo prise en 2007, on distingue les chefs du groupe entourant le cercueil de leur leader, Chen Chi-li, mort d'un cancer la même année.


_Les Panthères roses, Serbie
Composées de 150 gangsters, les Panthères roses sont devenues en quelques années le cauchemar des polices du monde entier. Paris, Genève, Dubaï, Saint-Tropez, Courchevel, Monaco... Aucune grande place regorgeant de bijouteries n'est épargnée par le gang. Composées d'anciens militaires serbes et croates, les Panthères roses (surnommées ainsi après qu'une bague de 570 000 euros ait été retrouvée chez un complice dans un pot de crème pour le visage, comme dans le film éponyme) seraient à l'origine de plus de 100 braquages dans le monde, tous plus spectaculaires les uns que les autres. En 2004, à Tokyo, le gang a circulé à vélo avant de braquer pour 25 millions d'euros de butin dans une joaillerie. Plus récemment, en 2005, Les Panthères ont dévalisé une bijouterie de Saint-Tropez et pris la fuite en... hors-bord ! Sur cette photo, Goran Drazic, un membre du gang, sort du tribunal de Chambéry sous escorte après avoir écopé de 10 ans de prison.


_Les Hells Angels, Danemark
On les savait présents aux Etats-Unis mais les Hells Angels, ce gang légendaire de motards créé après la Seconde Guerre mondiale, sévit également en Europe. Présents au Danemark depuis les années 70 et forts de 500 membres, les Hells contrôlent la quasi-totalité du trafic de drogue à Copenhague et possèdent de nombreux bars, restaurants et boîtes de nuit. Commencée dans les années 90, la guerre des gangs entre les Hells et ses rivaux (notamment les Bandidos) a entraîné la mort de dizaines de personnes et fait plusieurs centaines de blessés. Depuis l'été 2008, une cinquantaine de fusillades ont déjà eu lieu. La violence aurait atteint un tel niveau que les stocks de la banque du sang de l'hôpital de Copenhague seraient proches de l'épuisement !


_Les pirates, Somalie
En quelques années, les eaux somaliennes sont devenues les plus dangereuses au monde et pour cause : des milliers de pirates profitent d'une impunité totale due au vide qui règne à la tête de l'Etat depuis 1991 en raison de la guerre civile. Leur mode opératoire est simple : avec des petits bateaux très rapides, armés d'armes automatiques et de lance-grenades, les pirates accostent les navires, prennent l'équipage en otage et obligent le bateau à quitter les eaux internationales pour les eaux somaliennes. L'an passé, une centaine de bateaux étrangers a ainsi été attaqué par les pirates. Parmi eux, 17 navires et 250 membres d'équipage sont toujours aux mains des ravisseurs.
avatar
amina
4 étoiles
4 étoiles

Féminin
Nombre de messages : 699
Age : 29
Localisation : batna
Niveau éducatif : etudiante en medecine
Humeur/loisirs : joviale
Date d'inscription : 25/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les villes les plus dangereuses du monde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum